Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
fr en
Go
02/12/2019

Les femmes, l’avenir du vélo ?

« Femme au volant… ». Il semblerait qu’à vélo, ce soit exactement l’inverse ! Ce cliché lié à l’automobile est remis en cause par des études montrant une prise de risque moindre pour les femmes. Et cela ouvre la voie (cyclable) à tous dans léco-mobilité urbaine
« L’inégale appropriation de l’espace public est le révélateur de la place faite aux femmes dans notre société » Geneviève Letourneux, conseillère municipale à Rennes. 

Le risque à vélo : une affaire de sexe ? 

Une étude canadienne a montré que les femmes à vélo ont moins de risque de terminer à l’hôpital que les hommes. Elles prennent en effet moins de risque en roulant plus doucement et en respectant les infrastructures spécialisées pour les deux-roues, comme le précise cet article.

L’économiste Frédéric Héran confirmait déjà cette théorie en 2014, au magazine Terra Eco : “Si les hommes roulent plus vite que les femmes à Paris, c’est qu’ils sont plus téméraires face au trafic et à la vitesse.”
Il ajoute ensuite que dans les villes “où la mobilité à vélo est facilitée et apaisée, les hommes et les femmes se déplacent autant à vélo. A Strasbourg, où l’on compte un nombre important de cyclistes, la part des femmes est presque aussi importante que celle des hommes. A Copenhague, les femmes sont même majoritaires parmi les cyclistes. » 

En effet, dans les villes où des infrastructures sécurisées sont misent en place, le nombre de femmes qui pédalent est en augmentation, mais n’égale pas encore celui des hommes.
Pourquoi ? Geneviève Letourneux, conseillère municipale à Rennes a un avis sur la question : « l’inégale appropriation de l’espace public est le révélateur de la place faite aux femmes dans notre société ». Trois-quarts des femmes françaises s’occupent des courses ou du transport des enfants, tâches qui demandent la plupart du temps l’usage de la voiture.
Selon le blog Elles font du vélo, les femmes utiliseraient même jusqu’à trois fois plus la voiture que les hommes dans leurs habitudes quotidiennes.  

La femme est l’avenir du vélo urbain 

Alors que seulement 10% des licenciés à la fédération française de cyclisme sont des femmes, on peut se dire que celles-ci préfèrent le vélo urbain au vélo de route. Mais est-ce totalement vrai ? Probablement oui, selon cet article.
Une étude de Villes cyclables publiée en 2011 annonçait que 56% des parisiennes utilisent régulièrement le système vélib. Les femmes seraient donc plus ouvertes aux alternatives modernes du vélo ? 

Cette ouverture d’esprit se retrouve dans l’usage des cargo-bikes en France (lire notre article sur les vélo-cargo). Ce vélo au format familial est majoritairement utilisé par des mères de familles, pour transporter leurs enfants. Les femmes choisissent donc de plus en plus le guidon au volant et ceci pourrait bien contribuer à transformer la ville. 


Texte : Anouchka Noisillier
Photos : Guilherme Stecanella et David Marcu sur Unsplash, FaceMePLS from The Hague, The Netherlands

rejoignez le mouvement !