Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
fr en
Go
01/10/2019

Outdoor et Fashion

La rue des Saints-Pères, qui serpente entre deux avenues du quartier latin, est l’artère fémorale de la mode. Le coeur de la fashion bat ici avec, entre autres, les boutiques Ralph Lauren et Saint Laurent.

C’est dans l’une des échoppes pointues, PHM, que je retrouve Pierre-Henri Mattout, consultant mode masculine, pour parler d’outdoor.
Oui : l’outdoor, et ses vêtements techniques conçus pour le sport en extérieur, intéresse grandement les créateurs urbains

L’architecte Patrik Schumacher estime même dans une interview récente que la mode devrait “apprendre de l’industrie du sport”, notamment en utilisant des matériaux techniques.

Pour Pierre-Henri Mattout, un vêtement outdoor, c’est avant tout “une histoire, une fonction”.
Boutique PHM
Tu as travaillé, notamment, avec Victorinox pour adapter et traduire les codes outdoor dans la mode urbaine. Les codes outdoor, c’est quoi ?

C’est de l’authenticité d’abord. Si l’outdoor est si présent dans la mode urbaine aujourd’hui, c’est que clients veulent de l’authenticité dans leurs vêtements, ils veulent une histoire, une fonction.
La mode a été galvaudée par du rien, du vide, le fast fashion, avec des nouvelles collections toutes les semaines dans les boutiques... Le vêtement outdoor n’a pas été touché par cela, c’est un produit relativement luxueux, dans le prix et dans les détails.
Cette tendance a commencé il y a une bonne dizaine d’années avec le sport, puis l’active wear et au fur et à mesure l’inspiration est devenue de plus en plus technique jusqu’à provenir de l’outdoor.
 

Quels éléments utilises-tu pour raconter une histoire ? 

En général, j’utilise d’abord le tissu et les attributs flagrants de l’outdoor : fermetures-éclair étanches, boutons ou tirettes de zip avec un toucher gomme, coutures étanchées... même si elles n’ont pas cette fonction-là au final, regarde mon blouson (il montre l’intérieur de son blouson léger, on distingue les bandelettes grises thermosoudées servant à rendre étanches les coutures, ndla), il n’est pas imperméable et n’a pas de capuche mais les coutures sont étanchées, comme une veste technique pour l’alpinisme ou le ski.
Ensuite, je m’inspire des gammes de couleurs très spécifiques à l’outdoor.
Arc’teryx est un bon exemple d’utilisation des couleurs outdoor avec son gros logo aux couleurs contrastées et des visibles comme l’orange, le vert anisé, le violet... qu’on n’utilise jamais dans la mode ! Veilance, leur marque urbaine, c’est tout l’inverse avec des couleurs classiques : noir, bleu marine, gris, couleurs dusty, pastel foncés.
Chaque marque prend et laisse ce qu’elle veut de l’outdoor : Balenciaga est à fond sur l’aisance des produits pour pouvoir bouger, Dior va plutôt proposer des imperméables en soie avec un toucher nylon. 
La micro-mobilité urbaine a besoin de la technicité et de la protection des vêtements outdoor… sans perdre la finesse de son style urbain ? 

Oui, le boom est tellement énorme qu’il faut développer des vêtements pour ces gens-là. J’en suis témoin à Paris : ils sont à scooter, à vélo et cherchent un niveau de protection qu’on ne trouve pas dans la mode classique. Ils s’habillent chez des créateurs mais n’y trouvent pas la protection nécessaire pour aller au bureau par tous les temps (légèreté, chaleur, imperméabilité, confort dans le mouvement). 
Köppencap se situe précisément là, au croisement du style workwear, de la mode et de l’outdoor pour accompagner ces nouvelles pratiques de déplacement urbain. 
L’équipe Köppencap conçoit un produit optimal au niveau performance, avec une gamme de couleurs urbaines, un fit et des détails peu ostentatoires, donc parfait pour la ville.
Autrement dit : l’équilibre entre un poncho basique (purement utilitaire) et une veste de créateur (pas forcément d’aisance pour les mouvements, ou parfois pas suffisamment imperméable) ! Ce sera un équilibre entre outdoor et fashion que ne propose aucune autre marque. 

Propos recueillis par Guillaume Desmurs
Photos : Guillaume Desmurs
rejoignez le mouvement !